Valérie Fourneyron

DÉPUTÉE DE LA 1ÈRE CIRCONSCRIPTION DE SEINE-MARITIME
ANCIENNE MINISTRE - MEMBRE DE LA COMMISSION
DES AFFAIRES ETRANGÈRES

Après les primaires, l'heure est au rassemblement

29 janvier 2017 à 21:22
Après les primaires, l'heure est au rassemblement

A l’occasion du 2ème tour des primaires citoyennes de la gauche, les Français ont désigné Benoît Hamon pour être le candidat qui représentera notre famille politique lors de la prochaine élection présidentielle.

Je souhaite en premier lieu remercier les quelque 2 millions de Français qui ont répondu présents pour ce grand rendez-vous démocratique et pour faire valoir leur voix. Je veux également saluer chaleureusement les milliers de militants et de bénévoles, partout en France et sur notre territoire, qui se sont mobilisés sur le terrain au cours des dernières semaines, et dans les bureaux de vote, pour permettre l’organisation du scrutin dans de bonnes conditions.

Désormais, une nouvelle campagne s’ouvre, dont l’enjeu est majeur. Face aux projets d’une droite dure et à ceux populistes de l’extrême-droite, face aux tentations autoritaristes, du chacun pour soi, du repli identitaire, de l’injustice sociale, de la loi du plus fort, l’ensemble des forces de progrès doivent impérativement se rassembler pour défendre les avancées du quinquennat écoulé et aller plus loin contre l’exclusion, pour la cohésion sociale, pour le pouvoir d’achat de tous les Français, pour nos convictions humanistes, pour le redressement de notre pays, pour faire entendre la voix distinctive de la France dans le concert des nations.

Le travail d’équipe, le sens de l’action collective, la loyauté et l’engagement ont toujours été les moteurs de mon action politique. Je veux continuer à mettre mon énergie à défendre avec détermination le projet d’une République sociale, solidaire, démocratique, écologique et juste, au service de toutes les Françaises et de tous les Français. Un projet porteur d’espoirs. Car je reste convaincue que nos choix doivent être le reflet de nos espérances avant d’être ceux de nos peurs.