Valérie Fourneyron

DÉPUTÉE DE LA 1ÈRE CIRCONSCRIPTION DE SEINE-MARITIME
ANCIENNE MINISTRE - MEMBRE DE LA COMMISSION
DES AFFAIRES ETRANGÈRES

A Rouen, naissance du 1er centre d'expertise dédié à l'endométriose

22 mars 2016 à 13:12
A Rouen, naissance du 1er centre d'expertise dédié à l'endométriose

Une excellente nouvelle, attendue de longue date, vient de tomber. L’Agence régionale de santé de Normandie a accordé au pôle national « Rouendometriose » du CHU-Hôpitaux de Rouen la labellisation en tant que premier centre d’expertise sur l’endométriose en France. Son appellation officielle sera : « Centre de dépistage précoce et de prise en charge pluridisciplinaire de l’endométriose« .

C’est une très belle reconnaissance de la qualité de « Rouendometriose », mais c’est surtout une belle victoire, et une victoire importante, pour les millions de femmes qui souffrent d’endométriose dans notre pays.

L’endométriose est une maladie chronique, qui entraîne essentiellement des problèmes de douleur et d’infertilité. On estime que plus d’une femme sur 10 en souffre (entre 10 à 20 %) ! Bien que largement répandue, cette maladie, qui dans ses formes les plus sévères est extrêmement douloureuse et invalidante, souffre d’un retard moyen de diagnostic de 7 ans.

L’endométriose est à l’origine de près de la moitié des règles douloureuses mais peut être aussi cause d’infertilité dans 10 à 15 % des cas. Sa prévalence augmente avec l’âge et, si elle touche principalement les femmes autour de la trentaine, elle peut aussi se rencontrer dès l’adolescence. L’endométriose est une maladie gynécologique globalement incomprise. Si son mode de survenue et de développement est à peu près compris, son étiologie, son évolution, sa physiopathologie font encore l’objet d’investigations. Par conséquent, le traitement se fait par essai-erreur auprès des patientes concernées.

Grâce à la création et la labellisation de centre d’expertises dédiés, dont le 1er sera donc à Rouen, la prise en charge des patientes sera grandement améliorée et il faut espérer que le retard de diagnostic que subissent encore les femmes atteintes d’endométriose sera considérablement réduit. Le centre permettra aussi de mieux informer sur cette maladie, aussi fréquente que méconnue, et de diffuser pluslargement l’information scientifique disponible.

Le projet de création de centres dans chaque région en France, dans le but de créer un maillage national d’expertise dédiée à l’endométriose, a été porté à partir de 2013 par l’association EndoFrance et par le Dr Isabella Chanavaz-Lacheray, gynécologue obstétricien et chirurgien exerçant au CHU Charles Nicolle. J’ai rencontré cette dernière en 2014 et j’ai immédiatement été convaincue de la nécessité de soutenir son combat.

J’ai donc porté avec détermination cette revendication, en interpellant à plusieurs reprises la Ministre en charge de la Santé.

Je formule à présent le vœu que d’autres projets de centres en région voient le jour et obtiennent le soutien de leurs élus locaux.

J’en profite pour dire qu’EndoFrance organise un Gala de Charité le 7 avril prochain au Pavillon Royal à Paris, dans le but de lever des fonds pour la recherche dédiée à l’endométriose. Toutes les informations sont disponibles sur le site : http://www.endofrance.org/.