Valérie Fourneyron

DÉPUTÉE DE LA 1ÈRE CIRCONSCRIPTION DE SEINE-MARITIME
ANCIENNE MINISTRE - MEMBRE DE LA COMMISSION
DES AFFAIRES ETRANGÈRES

Appel à la Région Normandie en faveur de la Fondation Charles Nicolle

18 avril 2017 à 11:43
Appel à la Région Normandie en faveur de la Fondation Charles Nicolle

Avec le Maire de Rouen Yvon Robert et le Conseiller régional de Normandie et Président du groupe Socialistes, Radicaux et Citoyens Nicolas Mayer-Rossignol, j’ai écrit au Président de la Région Normandie afin de protester contre sa décision de supprimer l’aide régionale à la Fondation Charles Nicolle.

Rappelons que la Fondation, présidée par le Professeur Eric Mallet, est reconnue d’utilité publique depuis 2012 et qu’elle est la seule à avoir ce statut sur notre territoire. Elle est un outil indispensable pour l’équipement innovant et la performance de la recherche dans les hôpitaux normands, dans tous les domaines : cancérologie, cardiologie, neurologie, psychiatrie, pédiatrie… En 25 ans d’existence, elle a financé plus de 150 projets d’acquisition de matériel hospitalier. J’ai évoqué son action si importante dans cet article en date du 4 février dernier.

Au-delà de son activité de recherche et d’innovation en matière de santé, la Fondation agit aussi sur la prévention et la formation en collaboration avec l’Université et le CHU de Rouen.

Bref, elle est un maillon vital de l’excellence normande en matière de santé, laquelle demeure l’un des principaux atouts du rayonnement de notre territoire, comme cela a été rappelé à l’occasion de la visite du Président de la République à Rouen le 24 février dernier (voir le compte-rendu de cette visite ici).

Nous rendons ce courrier public (voir ci-dessous et dans ce document : Lettre au Président de Région – Fondation Charles Nicolle -NMR-VF-YR-1) afin d’exposer nos arguments.

« Monsieur le Président,

Nous tenons par ce courrier à vous faire part de notre inquiétude au sujet de la Fondation Charles Nicolle. La suppression de l’aide régionale, annoncée lors de la réunion de son conseil d’administration le 6 avril dernier, représenterait en effet une grave menace pour son avenir.

La Fondation joue un rôle essentiel au service de la recherche et de l’innovation médicale régionale. Reconnue d’utilité publique depuis 2012, elle s’inscrit dans la continuité du travail fondamental réalisé par l’association Charles Nicolle depuis 1993. Depuis 25 ans plus de 120 projets innovants ont ainsi été accompagnés qui ont bénéficié à plus de 100 000 patients. L’investissement dans les équipements biomédicaux innovants, dont la Fondation a fait le cœur de son activité, bénéficie aux hôpitaux de toute la région. Ainsi la Fondation a-t-elle pu financer par exemple l’acquisition d’un robot chirurgical par le Centre régional de lutte Contre le Cancer Henri Becquerel, d’une caméra rétinienne pour le dépistage néo néonatal à destination du Centre hospitalier du Havre ou encore d’équipements de dépistage du Cancer par imagerie pour le Centre hospitalier d’Evreux.

La Fondation, à la suite de l’association Charles Nicolle, a noué depuis plus de 20 ans des relations partenariales de qualité avec tous les acteurs de l’écosystème régional. Le professeur Eric Mallet, longtemps Chef du Service Pédiatrie du CHU de Rouen, est un président reconnu et respecté. Il a su tisser des liens de confiance avec des partenaires diversifiés, y compris des mécènes privés importants qui se sont engagés pour que la Normandie soit à la pointe du progrès médical et qui ne manqueraient pas de s’émouvoir du retrait de la collectivité régionale.

Rouen et sa métropole bénéficient en matière de santé, d’innovation et de recherche médicale, d’une excellence reconnue. Elle contribue au rayonnement de l’ensemble de la Normandie. Il serait particulièrement dommageable pour les Normands que cette dynamique soit entravée par une décision injuste et injustifiée de la Région, alors même que d’autres mesures pénalisant le territoire rouennais ont été prises récemment. Pour toutes ces raisons, nous vous demandons de bien vouloir revenir sur votre décision et de maintenir le soutien régional à la Fondation Charles Nicolle.

Sachant pouvoir compter sur votre attention à cette proposition, nous vous prions de croire, Monsieur le Président, en l’assurance de notre respectueuse considération. »

Valérie FOURNEYRON, Députée de Seine-Maritime, Ancienne ministre des Sports, de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et de la Vie associative

Nicolas MAYER-ROSSIGNOL, Conseiller régional de Normandie, Président du groupe Socialistes, Radicaux et Citoyens

Yvon ROBERT, Maire de Rouen, Vice-président de la Métropole Rouen Normandie