Valérie Fourneyron

DÉPUTÉE DE LA 1ÈRE CIRCONSCRIPTION DE SEINE-MARITIME
ANCIENNE MINISTRE - MEMBRE DE LA COMMISSION
DES AFFAIRES ETRANGÈRES

Pose de la première pierre du Medical Training Center de Rouen : l'excellence médicale normande rayonnera dans le monde entier

4 septembre 2015 à 13:45
Pose de la première pierre du Medical Training Center de Rouen : l'excellence médicale normande rayonnera dans le monde entier

J’avais déjà parlé dans ces pages de l’ouverture prochaine du futur « Medical Training Center » (MTC) de Rouen, qui ouvrira ses portes à l’automne 2016 (voir l’article).

Ce centre international de simulation en santé et d’entrainement aux techniques médicales vient de franchir une nouvelle étape décisive avec la pose, ce vendredi 4 septembre, de la première pierre, en présence des élus de la ville, de la métropole et de la Région, l’État et la communauté hospitalière et universitaire.

Situé au cœur du campus hospitalo-universitaire, entre le CHU et la faculté de médecine et de pharmacie, à proximité de la pépinière d’entreprises Biopolis, sur le pôle « Rouen Innovation Santé« , cet équipement dernier cri constituera la pièce maitresse de l’excellence médicale normande, qui a vocation à rayonner dans le monde entier.

Pour le médecin que je suis, le concept est impressionnant : un bâtiment de 2 500 m2 sur deux étages destiné à accueillir des médecins ou des équipes médicales de France et du monde entier (en formation continue), mais aussi des étudiants en formations médicales ou paramédicales (en formation initiale), pour proposer des formations de pointe sur simulateurs : blocs opératoires, laboratoires, imagerie médicale…

La particularité du MTC rouennais sera sa pluridisciplinarité. Il disposera de simulateurs sur robots au rez-de-chaussée, de blocs opératoires, d’une salle d’imagerie médicale et de cathétérisme (dédiée aux soins cardiaques) au premier étage, de salle de biologie, d’immunologie et de génétique au deuxième étage. Y sera aussi transféré le Centre d’enseignement des soins d’urgence (CESU), aujourd’hui installé au Pavillon Stewart, au CHU.

Le centre se donne ainsi pour ambitions : d’améliorer la qualité et la sécurité des soins par la simulation et l’entraînement ; d’offrir aux étudiants, aux médecins et aux paramédicaux français et étrangers les conditions d’une formation d’excellence ; de former aux techniques biomédicales de pointe développées au CHU de Rouen ; de transmettre des savoir-faire et des pratiques innovantes ; d’attirer enfin de nouveaux talents et de fidéliser les professionnels.

Il s’agira aussi de permettre la télé-formation via une salle interactive ultra-moderne, qui pourra recevoir et diffuser les images d’opérations, en direct. Des moyens de retransmission intégrés permettront une parfaite interactivité entre les activités du CHU et les médecins ou paramédicaux venus se former aux gestes techniques de pointe développés à Rouen. Le transfert d’images à distance pourra s’étendre au-delà du MTC, vers d’autres hôpitaux, centres de congrès, etc. le but étant de permettre une large diffusion des diagnostics et thérapeutiques rouennaises en France et dans le monde. On est déjà dans la médecine du futur !

Qui mieux que le Professeur Alain Cribier, chef du service cardiologie du CHU, pouvait assurer le pilotage médical du projet ? Lui qui, grâce à une formidable innovation technique, le remplacement valvulaire aortique par voie non invasive, a déjà permis de sauver plus de 200 000 vies à travers le monde ! Aujourd’hui en l’absence de MTC, c est lui qui se déplace. Mais demain, son savoir-faire pourra être plus largement partagé.

Actuellement, il existe seulement 200 « MTC » en Europe. Strasbourg, Clermont-Ferrand ou encore Nice ont déjà le leur. C’est donc une grande fierté pour le CHU de Rouen de disposer de ce prestigieux label international.

Il est à noter que la pose de la première pierre du MTC coïncide avec l’annonce, le 31 juillet dernier, par Laurent Fabius et Marisol Touraine de nouvelles mesures destinées à développer l’attractivité des établissements de santé français.  Le gouvernement souhaite en effet renforcer la visibilité internationale de notre offre de soins. Rien d’étonnant à cela quand on sait que le marché international de l’offre de soins présente des perspectives de croissance majeures, susceptibles d’engendrer des retombées substantielles en matière d’activité économique, de création d’emplois et de recherche en France.

Le Campus intégré du CHU de Rouen, avec son futur MTC et sa réputation déjà bien établie au plus haut-niveau mondial en matière d’innovation biomédicale, de qualité et de caractère précurseur de ses méthodes de pédagogie médicale, prend donc un virage d’avance dans cette stratégie.

La Haute-Normandie est déjà la 12ème région de France en matière de recherche et développement, avec une très forte dynamique régionale qui voit les entreprises hautes-normandes se mobiliser aux côtés des centres de recherche pour créer des pôles de compétitivité remarquables dans une multitude de domaines.

Le « Medical Training Center » fait partie du Contrat de plan État-Région. C’est un projet de 12,7 millions d’euros, financé pour moitié par le Centre hospitalier universitaire de Rouen, l’autre moitié étant supporté par l’État et la Région Haute-Normandie (trois millions d’euros chacun).

Reste à trouver un nom pour ce nouveau lieu d excellence, un nom qui fera rayonner Rouen et son CHU au delà de nos frontières.

 

Medical Training Center